Zone commerciale : retour à la case départ

 

économie – le projet de villerupt-cantebonne retoqué         RL du 12/01/2013

 

 

Le Conseil d’Etat a annulé la décision de la CNAC qui validait la construction d’une zone commerciale à Villerupt-Cantebonne.

 

On ne pourra pas dire que l’année 2013 débute sous les meilleurs auspices à Villerupt. Le Conseil d’Etat a décidé de retoquer la décision de la Commission nationale d’aménagement commercial (CNAC), qui avait validé le projet de zone commerciale à Villerupt-Cantebonne, en février 2012.

Autant dire que la nouvelle a fait l’effet d’une bombe puisque ni le maire et conseiller général Alain Casoni, ni le porteur du projet Serge Febvre n’étaient au courant. « Nous savions que le Conseil d’Etat devait analyser un recours en décembre, assure le maire de Villerupt. J’avais demandé à mes services d’être vigilants et de m’informer dès que l’information tomberait.

Mais nous n’avons rien eu, vous me l’apprenez… Cette décision est difficilement compréhensible. Ce sont pratiquement 200 emplois qui tombent à l’eau, alors que le secteur en a bien besoin. » La zone commerciale de 11 700 m² devait être composée d’un hypermarché Leclerc de 4 000 m², d’un magasin de bricolage de 5200 m², d’un magasin d’équipement de la personne de 1 000 m² et d’un magasin d’équipement de la maison de 1000m², ainsi que d’une galerie commerciale de 500 m². « Pourtant, nous avions obtenu quatre permis de construire sur les cinq et nous avions travaillé en étroite collaboration avec la Dréal.

L’ensemble des préconisations ont été intégrées dans le dossier… Nous allons nous pencher sur les « considérant » qui ont conduit le Conseil d’Etat à annuler la décision de la CNAC du 16 février 2012. »

Le Conseil d’Etat évoque plusieurs points dans son compte-rendu et notamment « l’impact environnemental négatif de ce projet […] La réalisation de l’ensemble commercial projeté compromettrait les objectifs d’aménagement du territoire et de développement durable fixés par la loi. » Alain Casoni revient sur « l’Opération d’intérêt national programmée sur le périmètre. La population de Villerupt a besoin de ce service. Nous ne baisserons pas les bras. Serge Febvre, directeur de centres Leclerc et porteur du projet de Villerupt, a également appris la nouvelle, hier. Contacté par téléphone à plusieurs reprises, il n’a pas donné suite à nos appels.

 

 

 

Commentaires

  1. TULLII Albert dit :

    VILLERUPT LES EOLIENNES NAISSENT
    LE LECLERC MEURT
    Le conseil d’état a refusé la zone commerciale Leclerc de Cantebonne le 29/12/2012, le même jour des promoteurs élus déposaient le permis de construire pour des éoliennes au bord de cette même zone Condamnant à jamais tout projet commercial et les nouveaux quartiers d’habitation sur le haut de la ville.
    Comme d’ habitude, aucun élu de villerupt n’était au courant ? Pourtant c’est l’état qui subventionne ces projets éoliens, et donc la région, j’ai du mal à croire que notre département, le canton et notre conseiller général n’était pas informé. J’ai toujours pensé que pour le bien de notre ville il fallait mieux que notre maire soit conseiller général ou député, ainsi Villerupt pourrait profiter un peu de cet avantage. Mais une nouvelle fois, je me suis trompé. Je m’aperçois qu’une fois de plus Villerupt subit. Pendant que nous continuons,à nous, faire la guerre des partis et à arracher les affiches pendant les diverses élections. Les autres villes s’organisent et créent des syndicats mixtes afin de profiter de l’aubaine que sont le vent et l’eau et des subventions généreuses accordées par l’état pour les éoliennes .Villerupt est une nouvelle fois à la traine pendant que les autres communes sortent leur épingle du jeu. Comment un maire d’une petite commune comme Sancy arrive à créer un SEM et à nous mettre à genoux ? Le maire d’Aumetz, proche de l’opposition au temps de madame Witwicki, avait bloqué par son vote le projet du Leclerc. Aujourd’hui, c’est le contraire et c’est des proches de l’opposition du maire actuel qui ont tué le projet du Leclerc et imposé les éoliennes? Une guerre du pouvoir à gauche constaté lors des dernières cantonales et législatives, et qui pénalise Villerupt.Mais comme d’ habitude, on va nous dire que tout cela c’est sûrement la faute à ZARKO.
    On nous a pris notre centre commercial, nos nouveaux quartiers, maintenant c’est les autres qui font profiter de notre vent et de l’argent qu’il génère. Et notre commune ne recevra pas un euro de l’exploitation des éoliennes. Il nous reste encore notre eau, pour une fois, soyons plus malin que les autres et gérons nous-mêmes ce trésor stocké dans notre sous-sol pour le bien des villeruptiens.
    TULLII.Albert, Villeruptien

  2. Michelle dit :

    A Gérard pour info :
    Une nouvelle pétition à l’initiative de la CLCV circule actuellement à Cantebonne au sujet du projet Leclerc.

  3. Gérard dit :

    Qu’en est-il de la rencontre qui a eu lieu le 18 février 2013 entre le maire et M.le Préfet, relative au dossier du projet de la zone commerciale à Cantebonne suite à la décision du conseil d’état?
    Une fois de plus on ne nous informe pas .

Laisser un commentaire

L'Atelier Radical |
Saisir le Présent, Construi... |
Parti Ouvrier Indépendant :... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | meimou
| Élite Algérienne Libre (E. ...
| va95