Archive pour juin, 2013

Expression du groupe EPA au CM 24 juin 2013 développement commercial

Conseil Municipal 24 Juin 2013

Le projet d’hypermarché « Leclerc » que vous jugiez mal ficelé par vos prédécesseurs et que vous avez repris à votre compte avec la certitude de le voir aboutir, est  un nième échec.

Dès le départ, nous avions la conviction que ce projet ne pouvait pas aboutir au regard de son inadéquation par rapport aux besoins immédiats, urgents et réels des habitants. Nous l’avons
souvent dit, nous l’avons souvent écrit mais n’avons pas été écoutés.

Vous avez pour des raisons électoralistes, fait l’amalgame entre les besoins d’un quartier qui sont de votre propre responsabilité et les besoins d’un territoire intercommunal dont la compétence revient à la communauté de commune.

Si ces besoins coexistent, les réponses à y apporter ne sont pas identiques.

Vous et vos prédécesseurs, ont laissé à penser à la population que leur salut viendrait de l’hypermarché « Leclerc », c’était une erreur.

M. le Maire, votre obstination a fait perdre 4 années supplémentaires à notre ville et à ses habitants. Le développement commercial est au point mort.

 

Aujourd’hui la page est blanche, et nous souhaitons à nouveau faire part de notre position et de nos propositions. Nous identifions clairement 3 niveaux de besoins :

1-    Les besoins de proximité des habitants de Cantebonne.

 

Il est urgent, et ce doit être la priorité, de satisfaire les besoins de proximité qui font toujours défaut aux  habitants de Cantebonne.

 

Le manque de commerces et de services de proximité a pour conséquence de nombreux  départs de la ville  haute, d’une population âgée avec, mais aussi, sans moyen de locomotion. Certains font le choix de rejoindre le centre ville pour ses commerces d’autres par contre, quittent notre commune.

 

C’est au cœur des quartiers et notamment sur la Place Joliot-Curie qu’il convient de localiser petits commerces et services. D’autres secteurs de notre ville méritent aussi une attention particulière.

 

2-   Les besoins manquants à Villerupt et les communes environnantes.

 

Il est également nécessaire de faire face aux besoins manquants sur l’ensemble de la ville, dans le domaine alimentaire et non alimentaire, dans le domaine des services(équipement de la
maison, vêtements, bricolage, jouets..) et de les localiser préférentiellement sur la Zone d’Activité à l’entrée de la ville haute.

 

Il convient de conforter l’unité de notre commune en reliant le haut et le bas de la ville par des transports de type navette réguliers et fréquents.

 

 

3-    Un projet ambitieux à moyen terme d’intérêt intercommunal et transfrontalier.

 

A moyen terme, pour faire face aux enjeux futurs, un équipement commercial ambitieux à vocation intercommunale et transfrontalière s’imposera sur le bas de la ville au cœur d’un espace situé entre  d’Audun-le-Tiche, Russange et Villerupt. L’ intercommunalité doit ici prendre toute sa place et vous avez un rôle à y jouer en tant que vice président de la CCPHVA et président de la commission développement économique.

 

Voilà la vision du développement économique et commercial telle que nous la défendons depuis toutes ces années avec une vision à court et moyen terme en prenant compte l’équilibre entre les quartiers, la ville et l’intercommunalité.

 

Nous souhaitons que cette motion soit insérée au Procès Verbal  du conseil municipal

 

Nous ne voterons pas votre proposition

 

Groupe Municipal d’opposition « Ensemble pour Agir » : Mme Véronique Guillotin, Mme Edith Anciaux et M. Bruno Guillotin augmenté de M. Joseph Sarnari.

 

 

 

 

MOSAIQUE JUIN 2013

Retour sur le Conseil Municipal du 11 Avril 2013. Budget 2013

 

Le dernier budget de l’inefficacité

Il n’est pas nécessaire de sortir d’une « grande école » pour se rendre compte, que le compte, justement, n’y est pas: vente du patrimoine communal à prix réduit, promesses non abouties (dojo et réhabilitation de la salle Roux), chantiers repoussés, emprunts nouveaux contractés chaque année dont on ignore ce à quoi ils vont bien pouvoir servir, une hausse des impôts etc. etc.  Avec ces recettes exceptionnelles, quels investissements,  économique ou d’urbanisme, productifs  de richesses et de ressources nouvelles ont été  réalisés ? … AUCUN !

Pourtant, à nos portes,  d’autres communes, plus petites ou plus importantes, de même sensibilité politique ou de sensibilités politiques différentes (voir Thil, Russange, Audun-le Tiche,Longwy..), soumises aux mêmes décisions nationales, se développent. Les chiffres du dernier recensement sont implacables, ils marquent à nouveau pour Villerupt une perte de plusieurs centaines d’habitants alors que les communes voisines regagnent de la population.

Et malgré ce constat affligeant, la  majorité actuelle persiste et signe en proposant un budget dans la continuité alors que la ville a besoin de nouveauté, d’audace,
d’imagination et d’investissement.

La gestion est pour le moins frileuse : Villerupt consacre 126 € d’investissement par habitants contre  563 € pour les communes de la même strate. Quand 4 500 000 € d’investissement sont inscrits au budget prévisionnel 2012, seulement 1 230 000 € sont réalisés soit un taux d’exécution de 27%. Ceci traduit des prévisions en total décalage avec la réalité. L’équipe en place annonce des projets qu’elle ne réalise pas. 2013 ne sera pas l’année de la métamorphose.

 

Nous avons bien entendu voté « contre » ce dernier budget.

Mais pendant  que notre groupe « Ensemble Pour Agir » s’élève contre ce schéma municipal qui fait régresser notre commune, il défend une politique scolaire ambitieuse qui passera par la construction d’un bâtiment scolaire neuf, il prône un traitement égalitaire de toutes les associations…
Nous nous étonnons de constater que le groupe socialiste a voté « pour » ce budget sans mot dire et n’hésite pas à le critiquer par ailleurs !

 

Face à ses échecs, Monsieur Le Maire esquive sa propre responsabilité en trouvant à chaque fois un bouc émissaire: tantôt l’État en pointant du doigt le gel des dotations sous l’ancien gouvernement et la baisse importante, programmée des dotations sous le gouvernement socialiste actuel à qui il a fait la courte échelle, encore l’État quand le projet d’hôpital médico-gériatrique échoue, tantôt les commerçants ou l’opposition lorsque le projet Leclerc est rejeté en Conseil d’État.
Le retard dans l’avancée du dojo et dans la réhabilitation de la salle Roux c’est probablement de la responsabilité de la fée Carabosse. Qui peut encore se laisser bercer par ces incantations ?

Une chose est sûre, le changement à Villerupt ce n’est pas pour maintenant. Patience !

Notre combat continue et n’est pas prêt de s’achever dans l’intérêt des villeruptiens et d’une ville que nous aimons.

 
GUILLOTIN Véronique responsable du groupe « Ensemble pour Agir »,

ANCIAUX Edith et GUILLOTIN Bruno

Rendez-vous sur le blog : http//www.ensemblepouragir.unblog.fr

L'Atelier Radical |
Saisir le Présent, Construi... |
Parti Ouvrier Indépendant :... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | meimou
| Élite Algérienne Libre (E. ...
| va95