Archive pour août, 2013

SEMIV-VILOGIA

RL  10/08/2013

Urbanisme logements à villerupt

Vilogia : une arrivée et des questions

Le rapprochement entre la Semiv, société d’économie mixte immobilière de Villerupt, et Vilogia, groupe qui gère de nombreux logements sociaux en France, ne fait pas l’unanimité dans la commune. Explications.

Elle était annoncée en séance de conseil municipal en décembre 2012, et elle a eu lieu il y a peu : la signature du protocole de partenariat entre la Ville, via la Semiv (société d’économie mixte immobilière de Villerupt) et Vilogia, acteur majeur de la gestion du logement social en France, devrait désormais selon la majorité permettre de passer la seconde sur ce thème du logement dans la commune.

Un optimisme que tout le monde ne partage pas forcément totalement (lire ci-contre) .

Concrètement cela donne quoi : le groupe privé vient de racheter 200 des 2 000 actions de la Semiv , pour 1,4 million d’euros au total. « La Ville possède malgré tout encore plus de 50 % du capital (un peu moins de 1 100 actions N.D.L.R.) et reste actionnaire majoritaire. Les autresactionnaires sont des privés comme le Crédit agricole, et des entreprises », explique le maire de Villerupt Alain Casoni.

Premier projet commun à Cantebonne

Pour ce dernier, il y avait urgence à agir. «
Quand on est arrivés aux responsabilités en 2008, on s’est interrogés sur les gros projets de requalification et réhabilitation urbaine et sur les problèmes liés à l’immobilier dans la ville. Ici, le nombre de logements sociaux mis sur le marché par les bailleurs sont insuffisants, et on a une réponse insuffisante à apporter aux frontaliers, de plus en plus nombreux malgré la crise, et qui
pour certains avec leurs salaires, ne peuvent accéder à ce type d’appartements ou de maisons. Il fallait construire une réponse sur le locatif et l’accession à la propriété. » Des discussions ont donc été engagées avec Meurthe-et-Moselle habitat (MMH). « On a lancé avec eux la création de la résidence Favaro, soit 36 logements neufs remis à leurs locataires en novembre 2012, et le chantier de 32 logements dans le quartier Riesa, qui va débuter dans les prochaines semaines. La grande barre de ce secteur va bientôt être rasée. Enfin on s’est penché sur la Semiv. » Les organismes de contrôle, comme la mission interministérielle d’inspection du logement social ou la préfecture ontégalement poussé à cela. « On nous a fait comprendre qu’il fallait que cette
société d’économie mixte, avec des réglementations de plus en plus complexes, des travaux sur la sécurité de plus en plus nombreux, ou des entretiens de plus en plus lourds à effectuer, s’adosse à une autre structure.

Le boulot abattu par le président bénévole, Richard Casinelli (égalementadjoint), la vice-présidente, la secrétaire, et l’unique salariée dans l’administratif et la comptabilité est important, mais cette équipe ne pouvait faire plus. »

D’où le rapprochement imaginé avec Vilogia. « De plus, il y aura les 8 400 logements prévus d’ici les 20 prochaines années et liés à l’établissement public d’aménagement (EPA) Alzette-Belval. On annonce aussi 7 000 à 8 000 étudiants sur le territoire, avec l’université Esch-Belval.
Les Luxembourgeois feront leur part, mais on en aura aussi à construire sur Micheville. »

Première collaboration Semiv-Vilogia : l’opération du lieu-dit Bois-Habité, à Cantebonne, soit 13 maisons individuelles qui seront venues à des primo-accédants, et 35 logements collectifs à la location (livraison deuxième semestre 2015).

 

 

 

REACTION de Madame GUILLOTIN: (suite à l ‘article ci dessus )

Monsieur le maire de Villerupt est il sérieux lorsqu’il qualifie le président de  la SEMIV de bénévole alors que ce dernier ne perçoit pas moins de 1  500 euros  d’indemnité mensuelle et 1. 000 euros pour la vice présidente ( par ailleurs  adjoint et conseiller municipal). Une première pour la SEMIV et une décision  approuvée  par le maire et son équipe lors  d’un conseil municipal . les   locataires de la SEMIV apprécieront leur participation annuelle de 30 000 euros  pour des postes qualifiés « de  » bénévole ». C’est dans la poche des locataires  des logement sociaux que ces bénévoles s’indemnisent. Dans  la catégorie  « campagne désinformation  » la phrase de Monsieur le Maire aurait méritée le  premier prix ..

 

Véronique GUILLOTIN

 

L'Atelier Radical |
Saisir le Présent, Construi... |
Parti Ouvrier Indépendant :... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | meimou
| Élite Algérienne Libre (E. ...
| va95