SEMIV-VILOGIA

RL  10/08/2013

Urbanisme logements à villerupt

Vilogia : une arrivée et des questions

Le rapprochement entre la Semiv, société d’économie mixte immobilière de Villerupt, et Vilogia, groupe qui gère de nombreux logements sociaux en France, ne fait pas l’unanimité dans la commune. Explications.

Elle était annoncée en séance de conseil municipal en décembre 2012, et elle a eu lieu il y a peu : la signature du protocole de partenariat entre la Ville, via la Semiv (société d’économie mixte immobilière de Villerupt) et Vilogia, acteur majeur de la gestion du logement social en France, devrait désormais selon la majorité permettre de passer la seconde sur ce thème du logement dans la commune.

Un optimisme que tout le monde ne partage pas forcément totalement (lire ci-contre) .

Concrètement cela donne quoi : le groupe privé vient de racheter 200 des 2 000 actions de la Semiv , pour 1,4 million d’euros au total. « La Ville possède malgré tout encore plus de 50 % du capital (un peu moins de 1 100 actions N.D.L.R.) et reste actionnaire majoritaire. Les autresactionnaires sont des privés comme le Crédit agricole, et des entreprises », explique le maire de Villerupt Alain Casoni.

Premier projet commun à Cantebonne

Pour ce dernier, il y avait urgence à agir. «
Quand on est arrivés aux responsabilités en 2008, on s’est interrogés sur les gros projets de requalification et réhabilitation urbaine et sur les problèmes liés à l’immobilier dans la ville. Ici, le nombre de logements sociaux mis sur le marché par les bailleurs sont insuffisants, et on a une réponse insuffisante à apporter aux frontaliers, de plus en plus nombreux malgré la crise, et qui
pour certains avec leurs salaires, ne peuvent accéder à ce type d’appartements ou de maisons. Il fallait construire une réponse sur le locatif et l’accession à la propriété. » Des discussions ont donc été engagées avec Meurthe-et-Moselle habitat (MMH). « On a lancé avec eux la création de la résidence Favaro, soit 36 logements neufs remis à leurs locataires en novembre 2012, et le chantier de 32 logements dans le quartier Riesa, qui va débuter dans les prochaines semaines. La grande barre de ce secteur va bientôt être rasée. Enfin on s’est penché sur la Semiv. » Les organismes de contrôle, comme la mission interministérielle d’inspection du logement social ou la préfecture ontégalement poussé à cela. « On nous a fait comprendre qu’il fallait que cette
société d’économie mixte, avec des réglementations de plus en plus complexes, des travaux sur la sécurité de plus en plus nombreux, ou des entretiens de plus en plus lourds à effectuer, s’adosse à une autre structure.

Le boulot abattu par le président bénévole, Richard Casinelli (égalementadjoint), la vice-présidente, la secrétaire, et l’unique salariée dans l’administratif et la comptabilité est important, mais cette équipe ne pouvait faire plus. »

D’où le rapprochement imaginé avec Vilogia. « De plus, il y aura les 8 400 logements prévus d’ici les 20 prochaines années et liés à l’établissement public d’aménagement (EPA) Alzette-Belval. On annonce aussi 7 000 à 8 000 étudiants sur le territoire, avec l’université Esch-Belval.
Les Luxembourgeois feront leur part, mais on en aura aussi à construire sur Micheville. »

Première collaboration Semiv-Vilogia : l’opération du lieu-dit Bois-Habité, à Cantebonne, soit 13 maisons individuelles qui seront venues à des primo-accédants, et 35 logements collectifs à la location (livraison deuxième semestre 2015).

 

 

 

REACTION de Madame GUILLOTIN: (suite à l ‘article ci dessus )

Monsieur le maire de Villerupt est il sérieux lorsqu’il qualifie le président de  la SEMIV de bénévole alors que ce dernier ne perçoit pas moins de 1  500 euros  d’indemnité mensuelle et 1. 000 euros pour la vice présidente ( par ailleurs  adjoint et conseiller municipal). Une première pour la SEMIV et une décision  approuvée  par le maire et son équipe lors  d’un conseil municipal . les   locataires de la SEMIV apprécieront leur participation annuelle de 30 000 euros  pour des postes qualifiés « de  » bénévole ». C’est dans la poche des locataires  des logement sociaux que ces bénévoles s’indemnisent. Dans  la catégorie  « campagne désinformation  » la phrase de Monsieur le Maire aurait méritée le  premier prix ..

 

Véronique GUILLOTIN

 

Commentaires

  1. guillotin veronique dit :

    Réponse à Louis Kalmes
    Bonjour monsieur,
    Je voudrais préciser que Monsieur Tullii ne fait parti d’aucun groupe municipal à ce jour, mais plus il y aura de personnes engagées dans le débat municipal plus ce débat sera riche. Si Monsieur Tullii souhaite y participer c’est strictement son droit et c’est bien ça la démocratie. C’est Villerupt qui sortira gagnante d’un débat ouvert, avec des citoyens engagés et intéressés à la vie de leur commune. Je ne trouve pas que ses écrits ne soient que critiques inconstrucives. certes il dénonce ce qui lui semble injuste, mais il propose et semble connaitre ses dossiers. Merci de participer à ces discussion sur ce blog.
    Véronique Guillotin

    • VILLERUPT EAU SECOURS dit :

      VILLERUPT EN EAU TROUBLE
      EAU PROLONGATION DE LA PEINE DE 5 ANS

      Nouveau Rapport de l’eau année 2012
      DEFICIT DU BILAN EAU
      -93 320 euros en 2012 en 2011 -87 450 euros
      Clients 4 547
      Eau 577 200m3 consommés 402 714 = fuite 155 006 m3
      Eau consommée et facturée 2012= 392 806 M3
      Produit 556 620 M3
      Rendement 72.20% fuite environ 155 006 millions de litres d’eau 80,01% en 2011 et autour de 72.20% moins 9,9%. L’excuse de l’hiver n’en est pas une car la moyenne sur 20 ans est de moins 70% et que chaque année compte un hiver
      Prix de l’eau seul 2.03 euros au 1er janvier 2013
      Branchement plomb 2% soit environ 91 branchements plomb
      Branchements plomb effectués en 2012 =3, à cette vitesse il faudra 30 ans pour les supprimer alors qu’ils devraient être supprimés au plus tard en décembre 2013, loi européenne
      Eau achetée à AUDUN 1 100M3
      6 612 M3 Livrés gratuitement après compteur :
      Impayés d’eau 0.67%
      Malgré une baisse de l’agence Rhin Meuse de 33.33%, notre facture, seulement sur la part eau, est passée pour une consommation référence de 120 m3 de 238.78 euros à 264.40 euros du fait de l’augmentation du fournisseur de 3.42% mais surtout de la part de la commune de 18.27% sur l’eau
      Pour l’assainissement la facture moyenne pour 120 M3est de 296.89 EUROS pour les autres villes Audun, Redange, thil ….payent 255.89 EUROS soit 40 euros de moins. La commune de Villerupt et notre fournisseur d’eau prennent cette part en plus, pourquoi nous payons plus que les autres communes du SIVOM il faut se poser la question ?
      NOUVEAU CONTRAT
      Sans surprise, le nouveau contrat de l’eau ira prochainement à la Lyonnaise pour une durée de 5 ans avec les 20 ans qu’elle a déjà eu, cela fera 25 ans. Véolia ne pouvant s’aligner sur cette petite période, l’avantage est toujours à celui qui détient le contrat. Pour avoir le contrat, la Lyonnaise a baissé son eau. Les villeruptiens auraient profité de cette aubaine, mais voilà l’augmentation de la part communale au 1 janvier 2013 sur l’assainissement est de 70% et de 18% pour l’eau, ainsi que l’augmentation du fournisseur ne permettront pas d’avoir un prix raisonnable pour notre eau. Cette augmentation de l’assainissement est certainement dû aux travaux effectués dernièrement et au mauvais état de celui-ci. L’assainissement a dû supporter à tort de 1994 à 2006 un prêt communal octroyé par la Lyonnaise et 2 emplois communaux payés par la Lyonnaise au profit de la ville et donc payés par les usagers de l’eau .Ces 1 200 00 euros (prêt +2 salaires avec charges) pris sur l’assainissement et sur la facture d’eau. C’est la ville qui aurait dû payer cela et non les usagers de l’eau, ce qui est tout à fait différent. Cet argent n’a pas servi à l’entretien régulier du réseau assainissement et nous payons maintenant ce retard avec les intérêts.
      EAU A 3,50 EUROS MAIS PAS DEMAIN A VILLERUPT
      Une eau à 3.50 euros à Villerupt aurait été possible grâce à la baisse de 33% de Rhin Meuse, la baisse du fournisseur pour avoir le nouveau contrat et le retour du service de collecte des eaux pluviales qui ira certainement au SIVOM et qui devrait permettre de faire des économies par rapport au prix payé à l’affermeur. A Villerupt, nous avons 4 intervenants sur notre facture, lorsqu’ une taxe baisse en 2012, la commune prend une plus grande part sur l’eau18% et 70% sur l’assainissement en 2012, le fournisseur nous augmente en 2013 pour nous baisser en 2014, le nouveau contrat l’ayant obligé à s’aligner. Que sont devenus les 200 branchements dus par la Lyonnaise, figurent-ils sur le nouveau contrat ?
      Comment sortirons nous de ce contrat dans cinq ans et à quel prix.
      EN CONCLUSION
      Les villeruptiens payeront en octobre 2013 pour 120 m3, facture moyenne, 561,19 euros .Soit la moitié d’un SMIC
      Malgré un déficit de 93 000 euros en 2012, la Lyonnaise a voulu garder le contrat? Merci d’aimer les villeruptiens(nes) à ce point. Forcément pour équilibrer les comptes, l’eau devra encore augmenter les années à venir
      Le retour en régie municipale attendra de meilleurs jours et une volonté des élus de notre commune et des communes voisines
      Le 16/09/2013
      Villerupt Eau Secours

      TULLII Albert

  2. villerupt eau secours dit :

    VILLERUPT 1994 CONTRAT D’EAU AUX CLAUSES ILLEGALES

    1994 le maire signe avec la Lyonnaise des Eaux un contrat avec des clauses illégales pénalisant les usagers villeruptiens de l’eau

    Chambre régionale des comptes de Lorraine Rapport d’observations définitives du 24 mars 2005
    La cour des comptes nous mettait en garde et disait

    La plus grande prudence est à observer dans une renégociation tarifaire engagée à la demande du fermier sur les délégations du service de distribution d’eau potable et de l’assainissement
    Chambre régionale des comptes de Lorraine
    les usagers de l’eau villeruptiens devaient payer des prêts communaux et 2 employés qui n’avaient rien à voir avec la Lyonnaise

    L’examen de la gestion concluait son propos sur la gestion de l’assainissement en soulignant
    deux clauses, jugées illégales, inscrites aux articles 5 et 5 bis du contrat d’affermage passé avec la
    Lyonnaise des Eaux.
    La première concernait l’instauration d’une ristourne annuelle représentative d’une
    contribution au remboursement des emprunts contractés par la collectivité au 1er janvier 1994,
    et la seconde, le versement d’une ristourne annuelle représentative du montant de la rémunération de deux employés communaux précédemment affectés au dit service et ayant refusé d’intégrer la Lyonnaise.
    conduit à répercuter des charges sur le client, en l’absence le cas échéant de tout service rendu.

    Alors, si le futur contrat que va sûrement signer le maire ressemble à celui-là, les usagers, floués depuis 20 ans,
    continueront à payer les abus de clauses illégales, quant à la Lyonnaise, elle a tout gagné, puisque nous devons
    payer les 40000m3, soit 160000 euros d’eau gratuite, que nous ne payons au début du contrat

    Villerupt Eau Secours
    TULLII Albert

    • kALMES Louis dit :

      Oui Monsieur TULLI, je suis bien de chair et d’os, et ne suis l’avocat de personne.
      La défense de l’eau est une chose noble, sauf que dans votre cas ce n’est que par pur but électoral, car autrement vous en auriez parlé depuis longtemps.
      De plus votre groupe est représenté à la commission sur l’eau ainsi que les associations.
      Quand vous parlez de débat sur le site, c’est plutôt critiquer tout ce qui n’a pas de rapport avec votre groupe et souvent insultes et quolibets qui vont avec.
      Voilà ce que j’avais à vous dire et ce sera la dernière fois

  3. marilyne dit :

    Je rentre de vacances et suis stupéfait de lire dans le RL que M. Casinelli Président de la SEMIV et la vice-présidente travaillaient bénévolement pour cette société !!!!!! On se moque du monde puisqu’il ya peu de temps il avait été dit et écrit que ces 2 personnes percevaient des indemnités de 1.500 € pour l’un et 1.000 € pour l’autre, par mois. Tout cet argent aux détriments des locataires de la SEMIV car ce sont eux qui paient ces indemnités. On nous prend pour des « écervelés », pour des « pigeons » mais ce n’est pas la première fois.
    D’autre part pourquoi la SEMIV n’a donné aucune information sur l’acquisition des appartements qu’elle a faite dans l’un des immeubles neufs situés dans le haut de Cantebonne ? Est-ce que ces appartements seront des logements sociaux ? !!!! sur quels critères va-ton les louer ?

    • TULLII A dit :

      Dénoncer l’enveloppe de 40 000 euros ou la mallette d’un million d’euros permet de fixer les regards sur quelques cas anecdotiques, et empêche de les lever plus haut, beaucoup plus haut. Là où les enveloppes n’ont plus cours depuis longtemps. Là où il n’est même plus question d’argent, mais d’échange de services bien compris.

  4. Christian dit :

    Clowns je ne sais pas , mais menteurs certainement car cela me rappelle l’histoire du tableau soi-disant offert gracieusement à la municipalité , mais en échange de 500 euros tout de même!

  5. Vilogia dit :

    Nous sommes nombreux à avoir été surpris de lire dans le RL du 10 Août que le président de la Semiv, Richard Casinelli était, ainsi que sa vice-présidente  » bénévole » alors qu’ils perçoivent respectivement 1500 et 1000 euros par mois d’indemnité!!
    Une fois de plus notre commune est un cirque où les clowns sont rois .

Laisser un commentaire

L'Atelier Radical |
Saisir le Présent, Construi... |
Parti Ouvrier Indépendant :... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | meimou
| Élite Algérienne Libre (E. ...
| va95