CONSEIL MUNICIPAL VU PAR LE REPUBLICAIN LORRAIN

 Service minimum pour un accueil décrié 
Majorité et opposition se sont regardées en chiens de faïence, lundi soir, lors du conseil municipal. L’application du service minimum d’accueil a fait bondir les élus de gauche. Rien de surprenant… Si le devenir de la piscine de Villerupt a soulevé de nombreuses interrogations de la part des élus, lundi soir. d’autres sujets ont provoqué des remous dans l’assemblée. 

Notamment la révision des loyers et charges des appartements communaux. « Les loyers sont relativement bas, estime Véronique Guillotin du groupe Ensemble pour agir. On pourrait peut-être passer à une augmentation progressive et raisonnable. » « La Ville n’a pas la vocation d’être bailleur, tranche Alain Casoni , maire de Villerupt. De toute façon, nous n’avons pas les moyens d’intervenir sur ces appartements et à terme, nous devrons nous séparer de la gestion de ces loyers. » Une discussion de même acabit s’est tenue quelques points plus tard au sujet de la vente d’une maison à proximité des ateliers municipaux. Une transaction qui se fera selon les estimations des domaines. « Vous vous coupez de recettes pour la ville », lance Véronique Guillotin. « Le tarif des domaines représente la valeur du marché », coupe Alain Casoni. Les élus ont ensuite décidé de ne pas monétiser les droits acquis sur le Compte épargne temps supérieurs à vingt jours (lire La phrase du jour ci-contre). Selon la majorité, les membres du CTP ont approuvé la démarche. Le groupe Ensemble pour agir a souhaité connaître les motivations de cette décision. « Les raisons sont budgétaires » , a indiqué Martine Chilotti, adjointe déléguée aux finances. Un service qui ne passe pas 

En fin de séance, le groupe Ensemble pour agir a proposé une motion à l’assemblée en faveur de l’application du service minimum d’accueil (SMA) au profit des élèves des écoles maternelles et élémentaires de Villerupt. « Cette loi permet aux enseignants de faire grève et aux familles de poursuivre leur activité les jours de grève. [...] Le non-respect de cette loi entraîne des difficultés insurmontables pour les habitants, dont un pourcentage important avoisinant les 66 % de la population active, travaille à l’étranger. [...] Considérant le refus idéologique de M. le maire à mettre en oeuvre l’application d’une loi de la République, conduisant ce dernier et donc la ville devant les tribunaux, notre groupe demande à ce que le conseil vote en faveur de l’application de cette loi, pour le bienfait des enfants et des parents concernés et dans le profond respect des lois de la République française. » Elu de gauche, Alain Casoni a réagi illico à l’intervention d’Ensemble pour agir : « En recevant votre motion, je me suis demandé si vous vouliez vraiment qu’elle passe en conseil. La façon dont elle est rédigée et les propos tenus sont inacceptables. Cette motion est nulle et non avenue. Je rappelle que le conseil a délibéré en automne 2008 sur le service minimum d’accueil, ce qui a valu au maire une comparution devant le tribunal. Le 23 janvier 2009, nous avons transmis à l’inspecteur d’académie, M. Bisson-Vaivre, une liste de personnes autorisées à mettre en oeuvre le SMA que je nomme service d’accueil minimum volontairement. » « Donc le SMA sera appliqué sur Villerupt ? », risque Joseph Sarnari. « Si les personnes doivent être mobilisées, elles le seront, mais si elles souhaitent s’inscrire dans un mouvement de grève, nous respecterons ce droit ! », a conclu Alain Casoni. « Nous pouvons donc être satisfaits de cette évolution positive, lance avec ironie Joseph Sarnari. Nous sommes allés sur le terrain à la rencontre des parents : ils ne comprennent pas que cette loi ne soit pas appliquée. » Carmelo Relativo a affirmé être « sidéré qu’on puisse défendre le SMA alors que l’on assiste au délitement du système éducatif dans le primaire et le secondaire. C’est effarant. On demande un encadrement quand il y a grève, mais il serait bon qu’il y en ait un lorsque les classes sont surchargées et qu’on nous supprime des postes ! » Sandra Nonnenbruck. 

MOTION RECLAMANT L’APPLICATION DU SERVICE MINIMUM D’ACCUEIL DANS LES ECOLES

MOTION Déposée par le groupe « Ensemble Pour Agir »
à l’occasion du Conseil Municipal du 6 décembre 2010 

Considérant, la loi n° 2008-790 du 20 août 2008 créant un droit d’accueil au profit des élèves des écoles maternelles et élémentaires, 

Considérant, que cette loi permet de concilier deux libertés : la liberté pour les enseignants de faire grève, la liberté pour les familles de poursuivre leur activité les jours de grève, 

Considérant, qu’au titre de cette loi, l’État assure cet accueil, si le nombre prévisionnel de grévistes d’une école est inférieur à 25%, 

Considérant, qu’au titre de cette loi, les communes assurent le service d’accueil, si le taux prévisionnel de grévistes est supérieur ou égal à 25% des enseignants des écoles publiques maternelles et élémentaires, 

Considérant, qu’au titre de cette loi, les communes bénéficient en contrepartie d’une compensation financière de l’État, et organisent ce service de façon très souple. 

Considérant, le rappel à la loi transmis, par courrier, par l’Inspection d’Académie avant chaque mouvement de grève des enseignants des écoles publiques maternelles et élémentaires, de la ville, 

Considérant, que le non respect de la loi entraîne des difficultés insurmontables pour les villeruptiens et villeruptiennes, dont un pourcentage important, avoisinant les 66% de la population active, travaille à l’étranger. 

Considérant, le refus idéologique de M. le maire à mettre en œuvre l’application d’une loi de la République, conduisant ce dernier, et donc la ville de Villerupt, devant les tribunaux, 

L’ensemble des élus du groupe « Ensemble Pour Agir », demandent à ce que le conseil municipal vote en faveur de l’application de cette loi, pour le bienfait des enfants concernés, pour le bienfait des villeruptiens et des villeruptiennes et ce, dans le profond respect des lois de la République Française.

Article du Républicain Lorrain du 17 Novembre 2010

 Article du Républicain Lorrain du 17 Novembre 2010 11.0.952188095

Bruno et Véronique Guillotin, Edith Anciaux  font partie du groupe d’opposition Ensemble pour agir, en mairie de Villerupt. Photo Etienne JAMINET 

Les membres du groupe d’opposition Ensemble pour agir font le bilan de la politique menée à Villerupt et dénoncent l’immobilisme de la cité italienne. Rencontre avec des élus qui jouent la carte de l’opposition constructive. Ensemble pour agir. C’est le nom d’un des deux groupes d’opposition siégeant au conseil municipal de Villerupt. Elus depuis 2008, lors des élections municipales, ils sont quatre à participer aux affaires de la ville : Véronique Guillotin, tête de liste, suivie d’Edith Anciaux, de Bruno Guillotin . « Notre objectif est d’être constructif et de proposer des solutions concrètes », explique Véronique Guillotin qui note que « pas mal de nos propositions de campagne ont été retenues par la majorité. »

 

 o Immobilisme — « Nous remarquons que rien ne bouge à Villerupt, déplore Véronique Guillotin. Il y a beaucoup d’audits, d’études, de réunions de concertation ou encore de réunions de pilotage. » Pour ces élus de l’opposition, les projets de la majorité « ne sont que la suite de ce qu’avait proposé l’équipe précédente. Nous sommes dans la continuité, avec l’Ehpad, l’orgue et le Dojo. Nous regrettons d’ailleurs que le groupe mené par Christiane Witwicki ne soit que le prolongement de la majorité, pointe Véronique Guillotin. On se demande bien ce que doivent penser les électeurs qui ont voté pour l’ancienne maire ! » 

 

 o Des propositions — « Pendant notre campagne, nous avions proposé des états généraux du sport, de rationaliser les bâtiments, la mise en place d’un accueil périscolaire et privilégier l’animation en centre-ville… Nous aurions dû déposer notre programme en copyright ! », lance Bruno Guillotin. Actif lors des conseils, le groupe partage également ses idées par d’autres biais comme internet ou en distribuant des tracts, notamment sur la propreté de la ville ou encore le service minimum d’accueil.

 

 o Animations — En ce qui concerne l’animation de la ville, Ensemble pour agir note un manque d’idées. « Nous pouvons regretter que la ville n’ait pas un marché de Noël digne de ce nom, remarquent Véronique Guillotin et Edith Anciaux. Quelque chose qui inonderait également la rue Carnot ! Cela doit bien pouvoir se faire ! » Des remarques qui pourraient également s’appliquer au Festival du film italien dont la 33e édition vient de s’achever : « Il devrait permettre d’animer la ville. » 

 

o Une politique trop nationale — « En conseil municipal, Alain Casoni a pris l’habitude de faire de la politique nationale, peut-être a-t-il des vues sur les prochaines législatives de 2012, note Bruno Guillotin. Il oublie que le maire n’est pas un contre-pouvoir et doit être le maire de tous les citoyens sans jouer sur les clivages politiques. » 

 

o Communauté de communes — « On ne voit pratiquement jamais de représentants de la majorité aux réunions de commissions de la com’com. On se demande comment les votes peuvent avoir lieu, s’interroge Véronique Guillotin. Bien souvent nous sommes surpris parce que nous sommes les seuls élus villeruptiens à être présents. »

 

o Justifications — « Vous êtes de l’UMP ! », avait lancé Alain Casoni, maire de Villerupt lors d’un conseil municipal. Véronique Guillotin s’en défend avec toujours autant de vigueur : « J’ai ma carte au parti radical, indique l’élue de l’opposition. J’ai adhéré à ce parti pour la diversité des idées, la richesse des propositions véhiculées. En fait, je suis une personne centriste et c’est ce qui fait peur à Alain Casoni. » 

 

 Sandra Nonnenbruck. 

Champagne : le cap des 10000 visites atteint !!!

L ‘ensemble de l ‘équipe EPA tient à remercier tous les participants , sympathisants ou non , pour leur contribution au bon fonctionnement du blog .

Merci à tous

champagneanim2.gif champagneanim.gif

MOSAIQUE 6 de Juillet 2010

Equipe socialiste encore motivée  ?? On en doute 

Le groupe de  Mme Witwicki aurait- il du mal à trouver sa place au sein du conseil municipal après avoir perdu la gestion de la ville ? 

Nos prises de paroles les dérangent mais  nous aurons du mal à nous mettre au niveau de leur silence. Une équipe bien transparente qui incarne le ventre mou de l’opposition  voir même un  appendice de la majorité. Une attitude  surprenante et très à l’opposée de celle qu’avait Monsieur Casoni  à leur égard. 

Il était choquant, à nouveau de constater l’absence de Mme Witwicki au conseil communautaire du 6 mai 2010 pour défendre l’épineux dossier de l’aire d’accueil des gens du voyage. Le devenir de la ville et de notre territoire les intéressent t’ils encore vraiment ? 

 

Nous y étions, eux non ! 

Dernièrement,  nous avons eu l’occasion de représenter la ville de Villerupt et de saluer publiquement et officiellement le travail des agents des bibliothèques lors de l’inauguration de la manifestation «les   Insolivres  » le 31 mai à Audun le Tiche, aux côtés de Monsieur le Maire d’Audun, du Président de la CCPHVA, du maire de Boulange et conseiller général de Moselle, l’adjointe à la culture d’Aumetz et de M. Fournel conseil régional. 

Tous les élus Villeruptiens socialo communistes ont brillé par leur absence : le témoin d’une mésentente communautaire ou d’un désintérêt pour l’action culturelle ?   

 

Un budget sans ambition 

Budget 2010 sans ambition réelle, sans perspective nouvelle et qui relate un  simple  budget de reconduction, sans recherche d’économies pourtant nécessaire  pour améliorer notre capacité d’autofinancement permettant d’accroître nos investissements beaucoup trop faible pour une ville de cette importance………………….  A moins que  la municipalité n’envisage à nouveau le levier de la fiscalité avec de nouvelles hausses d’impôts ?……. 

Il convient de s’orienter vers une gestion qualitative de la dépense publique «  dépenser moins dépenser mieux ». 

La vente du patrimoine … pour quels projets et pas à n’importe quel prix…. 

De ci de là la vente des bâtiments communaux se profilent : Bâtiment qui abrite l’entreprise  Dalkia,  bâtiment de la perception, bâtiments d’habitation des écoles Langevin et Joliot Curie, Centre aéré de Ville au Montois… 

La vente du patrimoine n’est pas un projet en soi, elle doit s’inscrire dans un schéma global d’aménagement de la ville et à ce jour le projet municipal en ce domaine reste illisible. 

Nous porterons une attention toute particulière au projet alternatif proposé à la population pour continuer à accueillir les enfants pendant les vacances scolaires, dans un environnement agréable et dans les meilleures conditions. 

Il faut intégrer la réflexion de l’accueil extra- scolaire à celle sur la rationalisation des bâtiments scolaires  et d’ores et déjà imaginer à Villerupt un pôle d’excellence de l’accueil de l’enfance. 

Et si le patrimoine communal devait  être vendu, il doit l’être au meilleur prix sans se limiter strictement au prix des domaines, nous y veillerons. 

 

Festivités du 14 Juillet, une politisation inacceptable 

L’été approche à grand pas et la traditionnelle fête nationale s’organise dans toutes les communes. 

Notre ville a besoin pour cette occasion de faire vivre une grande fête populaire et républicaine. 

La municipalité en a délégué l’organisation au comité des fêtes, organisation complétée par l’OMS dont nous saluons la volonté de rassembler les associations sportives. 

Dans ce cadre, fleurissent par ailleurs des banderoles politiques « PCF » « singulier pluriel »…..Nous continuons fermement à protester contre la politisation de cette manifestation festive financée par l’argent des contribuables. De plus quelques privilégiés dont le « PCF » et « singulier pluriel » perçoivent une partie des recettes… . 

« Historique »  vous répondra la municipalité. Qu’en pense la population ? 

 

Les bénéfices générés devraient servir soit  à un autofinancement  afin d’améliorer les festivités futures, soit par soucis d’équité, à  aider l’ensemble des associations participantes, ce qui n’est pas le cas actuellement. 

 

GUILLOTIN Véronique responsable du groupe, ANCIAUX Edith, GUILLOTIN Bruno, SARNARI Joseph 

Le Conseil Municipal du 11 Octobre vu par le RL

Le Conseil Municipal du 11 Octobre vu par le RL pdf politiqueconseilmunicipaldevillerupt1.pdf

pdf Revue de Presse Conseil municipal du 11 octobre

M. CASONI une rentrée au TRIBUNAL!

Où était Monsieur Le Maire, en date du 7 septembre dernier ?

AU TRIBUNAL ADMINISTRATIF de NANCY.

En cette rentrée scolaire, Monsieur CASONI s’illustre dans la rubrique judiciaire (RL du 07 et 08/09/10). Notre premier magistrat, bafoue les lois de la République en décidant ne pas appliquer le Service Minimum d’Accueil en cas de grève des enseignants, soutenu dans sa décision par le groupe « pour un développement solidaire et durable» conduit par Mme Witwicki.

Appliquer le Service Minimum d’Accueil à Villerupt c’est:

*respecter la liberté pour les familles de poursuivre leurs activités professionnelles

* Consolider l’égalité des chances devant l’emploi. Ce sont les familles mono parentales,les travailleurs précaires qui bénéficieront le plus de ce service. La garantie que leurs enfants seront toujours accueillis, soulage la pression continue de l’épée de Damoclès qui flotte au dessus de leur tête à chaque fois qu’il faut financer une solution de garde à la dernière minute ou annoncer à son employeur une indisponibilité au dernier moment

* c’est également respecter la liberté pour les enseignants de faire grève.

Ne pas appliquer le Service Minimum d’Accueil à Villerupt c’est:

* Pénaliser les familles les plus fragiles (famille modestes, monoparentales, isolées) qui ne peuvent arrêter leur travail, les travailleurs frontaliers qui ne sont pas en grève ce jour là et de manière générale tous ceux qui ne peuvent pas ou ne veulent pas faire grève.

*Prendre en otage les familles Villeruptiennes pour des raisons idéologiques et politiciennes aux dépents de l’intérêt de la population.

*Se mettre hors la loi. Quel exemple donné par un élu de la République, de surcroit premier magistrat et conseiller général.

MAUVAISE VOLONTE MANIFESTE de M. LE MAIRE!

Comment peut-on défendre quà Villerupt ce service n’est pas applicable, alors quun accueil péri- scolaire, un accueil pendant les vacances et les mercredis est assuré?

Comment peut- on défendre qu’à Villerupt ce service n’est pas applicable alors qu’il l’est dans de nombreuses autres villes de notre taille?

Ce que dit la loi d’aout 2008:

Les communes doivent assurer le service minimum d’accueil si le taux prévisionnel de grévistes est supérieur ou égal à 25% des enseignants des écoles publiques maternelles et élémentaires.

Elles bénéficient en contre partie d’une compensation financière de l’état. L’argent n’est donc pas un argument recevable.

Le mode d’organisation est souple: le choix des locaux, du personnel d’encadrement, la mutualisation avec d’autres communes est laissée au Maire.

Concernant les locaux, les bâtiments municipaux adaptés à l’accueil des enfants ne manquent pas sur Villerupt (MJC,Centre socioculturel Belardi, Salles des sports, bâtiments scolaires )

Concernant le personnel d’encadrement, notre ville est riche d’un tissu associatif culturel et sportif, d’animateurs compétents et autorisés à garder les enfants, de personnel qualifiés.

POSTURE IDEOLOGIQUE

Dans ce dossier, Monsieur Le Maire, soutenu par l’ensemble de son équipe et par le groupe de Mme Witwicki se désintéressent du service apporté aux familles et aux enfants, c’est avant tout le combat politique qui les anime. « C’est la faute à l’état, c’est à l’état de faire ….» Souvenez vous de ces slogans récurrents, prononcés à tout va par le Maire de notre ville et qui sont des prétextes à l’inaction, un frein au développement .Une méthode pratiquée depuis de trop nombreuses années, certes rodée, doucement démasquée et de moins en moins crédible.

Nous demandons à Villerupt, comme cela se fait ailleurs, le respect de la loi et la mise en oeuvre du service minimum d’accueil

Pour le périscolaire nous avons été entendus, pour le nettoyage des abris bus et du monument aux morts nous avons été entendus, pour la fête du patrimoine nous avons été entendus,

Alors, pour le Service Minimum d’Accueil soyons entendus, pour le bien être des enfants scolarisés et des familles.

Enfin des nouvelles sur le LECLERC

Le Républicain Lorrain, Samedi le 21 Aout 2010

sergefebvre.jpg Serge Febvre

propriétaire des centres Leclerc de Thionville et d’Audun-le-Roman est sur le point de voir aboutir deux de ses projets, l’un à Villerupt et l’autre à Lexy.

Deux projets de zone commerciale devraient voir le jour prochainement dans les bassins de Longwy et Villerupt. Dans la cité italienne, un pôle de 11 700 m² est prévu, tandis que 25 100 m² seront dédiés à la vente à Lexy.

Il arpente les allées de son magasin avec le sourire et distribue des poignées de mains à ses employés, comme un politique en campagne. « C’est ma culture, explique Serge Febvre, propriétaire du centre Leclerc de Thionville. Je dis bonjour à tous les employés que je croise. Dès fois, il m’arrive même de le faire deux fois ! Ils sont 450, alors… » Les poignées de mains risquent de se multiplier dans les mois à venir : la création de deux projets de zones commerciales dans les bassins de Villerupt-Audun et Longwy devraient générer de nombreux emplois. « Ce sont deux bassins, où nous étions absents, pointe Serge Febvre. S’implanter à Villerupt et Lexy, fait partie de notre stratégie de développement. »

Des projets mesurés. — Un centre Leclerc de 4 000 mètres carrés à Villerupt et 5 000 mètres carrés à Lexy, « ces deux projets n’ont rien à voir avec le centre de Thionville au niveau de la dimension », précise Serge Febvre. Il ne sera pas non plus question de magasins discount comme la rumeur l’avait laissée entendre, ni de commerces aux dimensions pharaoniques. Pourtant, le dossier villeruptien n’a pas fait l’unanimité, surtout auprès des commerçants locaux. Il aura tout de même fallu cinq ans pour voir aboutir cette zone, gérée en direct par Serge Febvre.

De nombreux recours. — Après plusieurs retoquage en Commission départementale d’aménagement commercial et de nombreux recours, une validation en Commission nationale d’aménagement commerciale a permis d’entériner ce projet. Même si d’autres recours en Conseil d’Etat ont été signifiés. « Tous ces recours concernent le secteur de Villerupt, reconnaît Serge Febvre. Je pense que certains ont peur de nous, mais quand on voit l’état de la zone sur Villerupt et Audun-le-Tiche, il est temps de bouger. Rien n’a été fait depuis des années. L’évasion commerciale vers le Luxembourg est considérable. Après, chacun fait ce qu’il veut. Notre enseigne aurait pu s’opposer lorsque certaines grandes surfaces se sont installées, nous ne l’avons pas fait, car ce n’est pas le style de la maison. »

A ce jour, Serge Febvre affirme qu’un seul recours a été déposé au Conseil d’Etat et émanerait de deux enseignes mosellanes. « Le délai étant dépassé depuis deux mois, je ne pense pas qu’il y en aura d’autres. »

« On ne voit rien venir ! ». — Cette zone commerciale à Cantebonne, les habitants l’attendent avec impatience depuis cinq ans. Mais pour l’instant, rien ne bouge du côté des terrains concernés. « On se pose des questions, on nous a dit que c’était Ok pour le projet, mais les travaux n’ont toujours pas commencé », s’interroge une habitante. Questionné sur ce point, Serge Febvre s’explique : « Il faut d’abord obtenir le permis de construire avant que les choses démarrent. Celui-ci devrait être déposé à la rentrée, au mois de septembre ou d’octobre. Les travaux pourraient alors débuter dès le printemps. »

A Lexy, aussi. — Pour la zone commerciale de Lexy, l’implication de Serge Febvre est différente. « La création de cette zone a été confiée à un promoteur parisien, qui a proposé des parcelles il y a environ 18 mois. Notre magasin disposera d’une surface de vente de 5 000 mètres carrés. » Cela devrait alimenter la concurrence sur la zone des Maragolles. Ce qui est loin de satisfaire les commerçants installés à proximité. « Il y a très peu d’alternatives à Auchan, notamment sur la partie haute. Développer cette zone un peu délaissée sera un atout. »

Une création d’emplois. — « A Villerupt, près de 180 postes seront créés », se félicite Serge Febvre. Même topo du côté de Lexy, où la totalité des commerces de la zone devrait générer 320 emplois.

Nous y étions, eux non !

Dernièrement,  nous avons eu l’occasion de représenter la ville de Villerupt et de saluer publiquement et officiellement le travail des agents des bibliothèques lors de l’inauguration de la manifestation «les   Insolivres  » le 31 mai à Audun le Tiche, aux côtés de Monsieur le Maire d’Audun, du Président de la CCPHVA, du maire de Boulange et conseiller général de Moselle, l’adjointe à la culture d’Aumetz et de M. Fournel conseil régional.

 Tous les élus Villeruptiens socialo communistes ont brillé par leur absence : le témoin d’une mésentente communautaire ou d’un désintérêt pour l’action culturelle ?   

On prend les mêmes et on recommence !!!!!

Festivités du 14 Juillet, une politisation inacceptable L’été approche à grand pas et la traditionnelle fête nationale s’organise dans toutes les communes. 

Notre ville a besoin pour cette occasion de faire vivre une grande fête populaire et républicaine. La municipalité en a délégué l’organisation au comité des fêtes, organisation complétée par l’OMS dont nous saluons la volonté de rassembler les associations sportives. 

Dans ce cadre, fleurissent par ailleurs des banderoles politiques « PCF » « singulier pluriel »…..Nous continuons fermement à protester contre la politisation de cette manifestation festive financée par l’argent des contribuables. De plus quelques privilégiés dont le « PCF » et « singulier pluriel » perçoivent une partie des recettes… . « Historique »  vous répondra la municipalité. Qu’en pense la population ? 

Les bénéfices générés devraient servir soit  à un autofinancement  afin d’améliorer les festivités futures, soit par soucis d’équité, à  aider l’ensemble des associations participantes, ce qui n’est pas le cas actuellement. 

GUILLOTIN Véronique responsable du groupe, ANCIAUX Edith, GUILLOTIN Bruno, SARNARI Joseph 

123456

L'Atelier Radical |
Saisir le Présent, Construi... |
Parti Ouvrier Indépendant :... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | meimou
| Élite Algérienne Libre (E. ...
| va95