Débat d’orientation budgétaire du groupe d’opposition « ensemble pour agir »

Monsieur le Maire,

Certaines de vos orientations stratégiques inscrites dans le DOB 2010 sont bonnes… Mais

malheureusement, elles ne sont pas actées dans la présentation financière du DOB ( débat d’orientation budgétaire)2010.

Les dépenses prévisionnelles 2010 progressent de 239 000.00 € soit + 3,18%

-Les charges à caractère général : + 7,30%  hors incidence de la taxe carbone + 5,72%

-Les charges de personnel : + 2,50%

-Les autres charges de gestion courante : +2,88%

Les dépenses réalisées en 2009 sont inférieures de 312 000€ à celles budgétisées en 2009…..Nous pouvons dès lors nous interroger sur la sincérité du BP 2009. La comparaison entre 2008 et 2009 des dépenses réelles (qui ont une réalité économique) et sur lesquelles la municipalité a pouvoir d’agir relate une progression de + 1,63%………. Disons que la progression a été freinée….. Les dépenses ont été contenues , sans que l’on puisse parler d’une réelle maîtrise des dépenses.

L’épargne brute prévisionnelle 2010 se dégrade 363 000.00 € contre 671 000.00 €.

Ce DOB présente donc une vision financière en contradiction avec les discours vertueux que vous prononcez……

Il y a pourtant urgence à rétablir une situation financière dégradée afin de mettre  en œuvre les engagements que vous avez formulés à la population et pour préparer les investissements d’avenir. Cette démarche de redressement passe aussi par une réduction des charges de fonctionnement et essentiellement sous l’angle des frais de personnel étant donné le caractère modéré des autres dépenses.

Il convient de substituer à une gestion plutôt administrative, une gestion des ressources humaines plus moderne et plus motivante pour les agents communaux  et qui menée avec intelligence et tact humain peut et doit conduire à une meilleure organisation et permettre à terme de générer des économies au regard de la pyramide des âges et des départs prévisionnels à la retraite……… que vous-même, Monsieur le Maire, vous évoquez………….

D’autre part, après deux ans de réflexion, d’audits, il est grand temps de prendre des décisions sur le devenir de notre patrimoine  pour une mise en place progressive de projets structurants générateurs d’économie, d’efficacité, de modernité.

Pouvez- vous aussi user, M. le Maire , de votre influence au sein de l’intercommunalité pour faire avancer les réflexions au sujet de la piscine et de la maison de la petite enfance qui ont une vocation intercommunale……. Et nous vous soutiendrons.

Il convient aussi d’œuvrer sur les recettes,  dont il est vrai que la faiblesse  explique aussi une partie de nos difficultés. Il est vrai aussi qu’il y a une diminution de la DGF………….. Mais n’oublions pas :

- notre forte dépendance vis-à-vis de l’Etat (le double en moyenne des autres communes) …. Nous ne pouvons être en permanence sous perfusion de l’Etat…. . ,

- que notre ville n’est plus éligible depuis 2007 à la dotation de solidarité urbaine…l,

- la faiblesse aussi de nos bases fiscales.

Alors pour améliorer nos recettes, il y a aussi urgence à activer une politique urbaine de qualité et diversifiée.

Quant à la taxe professionnelle …le manque à gagner sera intégralement compensé dans le respect du principe constitutionnel d’autonomie financière. La loi le garantira noir sur blanc.

Nous notons aussi la faiblesse des investissements. Tout en gérant au mieux un endettement déjà important , il y a aussi matière progressivement à en augmenter le volume à travers une gestion plus dynamique, plus qualitative.

Conclusion 

Ce DOB 2010 est flou, sans ambition réelle et présage à nouveau d’un simple budget de reconduction. On n’y détecte pas de dynamisme pour le lendemain…ni une réelle volonté politique. Si nous persistons dans ce schéma quid de votre projet de ville ?

Mettez, M. le Maire, vos actes en concordance avec vos discours, faites ce que vous dites…, ouvrez les dossiers difficiles…et nous vous accompagnerons.

La politique de l’autruche n’est pas la solution…et de grâce, ne vous réfugiez pas en permanence derrière des parapluies et en particulier l’Etat….pour vous justifier.

MOSAIQUE 5

En ce début d’année 2010, notre groupe souhaite vous présenter tous ses vœux de santé, de bonheur…mais aussi d’espoir pour notre ville et notre territoire. Les Villeruptiens aspirent à un avenir meilleur après tant d’années d’immobilisme. Il convient de promouvoir une politique lisible, volontariste et d’en finir avec les lamentations et le « c’est la faute de l’état » dont excelle notre majorité. La vérité est que notre commune, communauté de communes, département et région sont sous une  gouvernance socialo- communiste dont on voit aujourd’hui le résultat. Micheville, opération d’intérêt national (OIN) : une chance historique La volonté de relancer la dynamique des friches post- industrielles dans un vaste projet d’éco- agglomération transfrontalière est bien réelle de la part de l’état, afin de  répondre aux enjeux majeurs de notre territoire au regard du projet ambitieux de nos voisins Luxembourgeois. C’est un engagement fort, les premiers rendez- vous ont déjà eu lieu. Bien sûr, il convient d’être réaliste et pragmatique, mais la volonté de se surpasser est nécessaire pour booster le développement de notre bassin de vie, d’autant plus que l’état nous accompagne et en assure la gouvernance en partenariat avec les collectivités locales et nos amis Luxembourgeois. 

Si cette ONI est une vraie chance, encore faut-il que la municipalité anticipe et accompagne avec volontarisme cette mutation. Notre ville doit prendre le pari de l’attractivité à travers des services renforcés, une politique urbaine de qualité, une activité commerciale dynamique et équilibrée, le respect de l’environnement, une ville animée qui véhicule une image positive. Des priorités s’imposent :                                                                        Il est urgent de revitaliser Cantebonne en proposant des commerces répondant aux besoins de la population tant au niveau alimentaire que  non alimentaire et grâce à un projet de dimension adaptée, qui respecte l’équilibre entre le haut et le bas de la ville. Un projet qui aurait toutes les chances d’aboutir. Mais plutôt que de se ranger du côté de la raison, les élus de la majorité s’obstinent et font fi de tous les avis (refus de la CDEC et  CNEC, projet en contradiction avec l’enquête ISERCO, avis défavorable  de la Directive Territoriale  d’Aménagement des bassins houillers Nord lorraine  (22/10/09), des personnes publiques (25/8/09) et du commissaire enquêteur (28/10/09)). Ils  portent la responsabilité d’un dossier mal géré, qui pénalise les habitants, et fait prendre du retard à notre ville. Une maison de santé pluridisciplinaire à Villerupt pour préparer l’avenir. L’offre de médecins (généralistes et spécialistes) ne suffit plus à couvrir les besoins de santé de la population sur notre territoire. La situation ne va pas s’améliorer, il faut anticiper. Les temps changent, les professionnels de santé et notamment les jeunes recherchent une pratique médicale en groupe, la maison de santé pluridisciplinaire est plébiscitée. Il est urgent que la collectivité locale s’implique activement dans ce projet. Si Crusnes, Joeuf, Mercy le bas ont déjà la leur, de nombreux projets sont en cours, quand les Villeruptiens y auront-ils droit ? Il ne suffit pas d’en parler en période électorale….   

Moderniser, regrouper les bâtiments publics et les groupes scolaires.  Nous continuons à défendre la  rationalisation des bâtiments (envisager deux à trois centres scolaires)  avec dans chaque établissement l’organisation de l’accueil périscolaire et  la restauration scolaire. Le temps de l’action est maintenant indispensable……   Défendre au sein de l’intercommunalité un véritable projet de loisir sportif et culturel pouvant intégrer un  centre aquatique ludique et moderne ainsi qu’une grande salle de spectacle permettant de soutenir le Pôle de l’image dans l’organisation du Festival du film italien. Le groupe des conseillers municipaux  GUILLOTIN Véronique responsable du groupe, ANCIAUX Edith, GUILLOTIN Bruno, SARNARI Joseph 

MOSAIQUE 4: LE BILAN A 18 MOIS…

Augmentation des impôts pour quoi faire ? Une nouvelle flambée fiscale ( +6%  des  impôts locaux) dont la responsabilité incombe à la majorité municipale qui veut nous faire croire que la commune est un modèle de gestion rigoureuse. Ce matraquage fiscal est d’autant plus amer qu’il ne se traduit pas par de nouveaux services à la population, ni par de nouveaux investissements.    

Trop d’argent dépensé  dans des études et audit divers  pour un cout total de 107 000€ (Audit financier  qui est un doublon avec le service proposé par la Dexia, restructuration des services  par l’ARACT pour 8 000€ qui aurait pu se faire en interne avec les compétences des agents et la volonté des élus) , création d’un poste de directeur de cabinet : en a t’on les moyens ?? Un Périscolaire : Un pas en avant deux pas en arrière On félicite l’équipe majoritaire de nous avoir entendu  et avoir baissé certains tarifs de restauration mais  malgré tout l’ensemble des tarifs de restauration et d’accueil périscolaire reste encore trop cher.  Nous pouvons regretter l’intention affichée de supprimer le périscolaire dans certaines écoles le matin (RL du b30 10 09) déjà délégué à la F.O.L, ATSEM moins rémunree. 

Villerupt ne pourra pas se passer d’un projet scolaire ambitieux et rationnel permettant  l’ accueil péri- par groupe scolaire. Nous n’avons toujours pas entendu la majorité à ce sujet  qui s’abrite encore derrière un comité de pilotage. Un immobilisme généré par une  position fortement idéologique. ·         Au delà de la zone bleue  temporaire  et du nouvel  impôt  qu’elle engendre  (15€ par procès verbal) manque d’unee politique  de stationnement cohérente sur la ville. 

·         Le dojo promis avant les élections serait il enterré ? ·         La propreté de la ville laisse à désirer.. ·         Le ramassage des objets encombrants est un service indispensable à la population, notamment à nos seniors et aux plus fragilisés. ·         Ou en est la benne de proximité des déchets verts promise pendant les élections 

·         Qu’attend Monsieur CASONI, Maire et CG, pour débarrasser et sécuriser le site de l’ancien collège, proche d’un quartier résidentiel. ·         Quel projet pour la gare routière ?  ce lieu en plein centre ville pourrait être animé  pendant la période du festival du film italien,  de la journée du patrimoine et autres festivités … ·         Qu’en est il de l’aire de stationnement des gens du voyage budgétisés  en décembre 2008, même sort que le Dojo ? 

Si certains dossiers nécessitent du temps, bon nombre d’actions auraient pu être démarrées. On regrette l’absence de visibilité sur des grands projets structurants. Projet de zone commerciale Notre groupe, accueille avec réserve car surdimensionné,  la décision de la CDAC concernant le projet d’une grande surface portée par la SARL VILDIS et CANTEBONNE , dans l’attente d’une concrétisation future …… 

SPORT A VILLERUPT

Je profite de l’expression  des responsables du CSO pour prendre part à ce débat qui me tient à cœur.

Merci  au président du CSO et à son secrétaire d’avoir pris de leur temps pour  exposer leur point de vue, lequel sur de nombreux points, me parait juste et défendable. Nul ne doute que le tissu associatif est important et sur ce point nous sommes tous d’accord. Sans opposer le sport, la culture ou toute autre association, c’est bien de sport dont je voudrai parler aujourd’hui.  Le sport Villeruptien réussit encore grâce à l’engagement de ses dirigeants, de ses équipes techniques, de ses bénévoles à rayonner sur la scène régionale nationale voire internationale, mais l’état des installations sportives est à bout de souffle tant pour les entrainements quotidiens que pour l’organisation événementielle, et si rien ne bouge rapidement, si l’accompagnement municipal n’est pas plus volontariste, les choses n’iront pas dans le bon sens :Baisse des effectifs, essoufflement et découragement des bénévoles  , délocalisation d’événements majeurs et de sections sportives vers d’autres villes ( tournoi de judo à Longwy, section kempo du Shotokan à Hussigny, plusieurs matchs de foot annulés..) Les revendications des responsables associatifs sont légitimes. 

Ne nous trompons pas de débat, il est néfaste d’opposer le foot au judo ou au hand. Le monde sportif mérite mieux, et mérite le respect et la reconnaisance des élus. Parmi les besoins recensés,  des choix doivent être courageusement arbitrés , expliqués, et les  engagements pré électoraux respectés. 2 ans se sont passés depuis l’élection et rien de structurant ne voit le jour. On peut même parler de régression pour preuve l’annulation des crédits du dojo. Du temps de perdu, un manque d’ambition, pas de projets visibles à moyen terme.  Le sport n’a plus à faire la preuve de sonutilité et des  valeurs qu’il véhicule. Il a une action sociale, il est  source d’attractivité et de développement économique. Dans les autres communes qui nous entourent, avec la même histoire et les mêmes difficultés, les choses bougent (terrain synthétique et Dojo à Audun Le Tiche, Dojo à Hussigny, pôle aquatique intercommunal à Joeuf, Accrobranche à Longwy…), Villerupt doit enfin prendre le chemin de la modernité et se donner les moyens de ses ambitions. 

Les dirigeants du CSO me sollicitent  pour une visite de leurs structures, avec les membres de mon groupe nous restons disponibles pour honorer cette invitation. Nous saurons accompagner et défendre les projets sportifs structurants pour notre ville et l’intercommunalité.

Très sincèrement,

GUILLOTIN Véronique

Conseillère municipale responsable du groupe ensemble pour agir

Le grand projet d’écocité transfrontalière

Moins de trois mois après l’annonce officielle par le Président Sarkozy de faire du projet Belval une Opération d’Intérêt National (OIN), le ministre de l’Espace rural et de  l’Aménagement du territoire, Michel Mercier était là le 7 janvier 2010 avec son homologue Luxembourgeois  Jean-Marie Halsdorf, ministre de l’Intérieur et de la Grande région, pour lancer le projet d’écocité transfrontalière . Une déclaration commune concernant la création du Groupement Européen de Coopération  Territoriale (GECT) a été signée.

En novembre 2009, André Parthenay, Président de la communauté de communes Pays Haut Val d’Alzette, avec l’équipe d’élus avaient décroché le label écocité pour une nouvelle   construction d’éco-agglomération sur le site de Micheville.

De bonnes nouvelles pour l’aménagement de notre territoire tourné vers le développement durable, un travail qui mise sur l’avenir où de nombreux partenaires vont se retrouver pour suivre le dossier.

De la volonté  pour faire décoller la future agglomération transfrontalière qui doit comptabiliser 120 000 habitants.

Quels sont vos sentiments sur ce futur projet 

LECLERC validé en CDAC.

On parle beaucoup du futur LECLERC sur le haut de la ville. (Cantebonne)
La Commission Départementale pour l ‘Aménagement Commercial (CDAC ) vient d ‘émettre un avis favorable emoticone  sur le projet en date du 10 Novembre 2009 à Nancy.

Est- ce que des recours vont être déposés pour essayer d ‘ empêcher cette installation ?

Quelles sont vos réactions sur ce dossier qui a été auparavant et à plusieurs reprises présenté par l ‘ancienne équipe municipale ( CW ) et repoussé par les différentes commissions départementales et nationales .

DOTATION DE SOLIDARITE COMMUNAUTAIRE

En Mars 2009, les membres du bureau de la  Communauté de Communes de la CCPHVA confirment le maintien de la Dotation de solidarité communautaire prévue au budget , en précisant que l’objet de cette dotation est d’être versée au CCAS des communes afin d’aider les actions sociales .

La ville de Villerupt a reçu de la communauté de communes la somme de 16 808€. Cette somme sera versée au CCAS et 7 OOO€ seront utilisés pour une étude d’analyse des besoins sociaux de la ville.

Nous sommes opposés à l’utilisation de près de la moitié de cette dotation en frais d’étude. L’adjointe à la solidarité Mme Trélat nous dit que cette étude est obligatoire et doit être réalisée annuellement. Les besoins sociaux peuvent tout aussi bien être évalués par les services du CCAS en examinant les comptes administratifs, suffisamments explicites , des 3 dernières années. Cette somme aurait dû être utilisée au profit de la population et des plus démunis.

AIDER LA POPULATION C’EST: mettre en place une navette Cantebonne-Villerupt , installer un WC public au centre-ville ,distribuer des chèques mobilité, ramasser les encombrants, aider les familles à accéder à la culture et aux sports grâce à la mise en place de chèques sports-culture……autant d’aides concrètes bien plus utiles que mettre 7 OOO€ dans des frais d’études.

 QUE DE GASPILLAGE !

Depuis le début du mandat M. Le Maire a fait réaliser un audit financier pour 13.634 € , audit qui aurait pu être effectué gratuitement par le Trésorier de Longwy : Un vrai prétexte pour justifier l’augmentation des impôts. « Désolé c’est l’audit qui le dit mais pas moi » ,quel manque de courage !

Il a demandé la réorganisation des services municipaux à une association extérieure ( ARACT) à raison de 900 € par jour: coût estimé : 8.000 €

Il propose  de faire effectuer un audit énergétique sur l’ensemble des bâtiments municipaux pour un montant encore inconnu à ce jour ..

Il est également question d’une pré-étude pour la requalification des cités de Butte ? (3.588 €)

D’audit en étude et d’étude en audit, on ne devine  toujours pas les projets de M. Le Maire et de son équipe.

 

Développement économique

Après l’annonce du président Nicolas SARKOZY d’ériger le projet Micheville en une opération d’intérêt national avec une aide de l’Etat, les élus de la CCPHVA à l’image de son président André PARTHENAY, ainsi que les décideurs luxembourgeois, manifestent de l’enthousiasme .

Face à cet optimisme, le maire et conseiller général de Villerupt Alain CASONI continue à exulter à travers son pessimisme habituel et à se poser d’éternelles questions paralysantes pour le développement de notre territoire . Dans un contexte favorable lié au projet Belval , il nous
ressort du placard la ritournelle de la contribution au développement transfrontalier que pourrait verser le Luxembourg aux communes frontalières qui s’appauvrissent .

Ne convient il pas aussi de créer de l’activité sur notre propre territoire?  Alain CASONI  continue à s’illustrer à nouveau par son inculture économique ! sans doute tente t’il de minimiser l’aide annoncée, lui qui a pour habitude de prôner en permanence pour se disculper, l’inaction de l’Etat Français.

  • Le projet d’Esch Belval qui a aussi une importante composante transfrontalière est une chance unique pour repenser l’évolution de notre bassin de vie pour en faire un centre d’attractivité et d’activité . L’Etat affiche l’ambition française et l’intègre au projet luxembourgeois.
    C’est la reconnaissance d’un avenir partagé  entre la France et le Grand Duché. Le chemin est tracé mais la volonté et la prise de conscience de tous les partenaires, de toutes les autorités locales, régionales et nationales sont nécessaires.

  • Il convient de déployer une forte capacité de mobilisation, de mettre en mouvement notre territoire, d’avancer vers du concret afin de répondre aux enjeux très importants en terme d’aménagement, de développement économique, de logements, de déplacements.

Les élus l’ont compris…sauf Alain CASONI semble t’il …qui malheureusement continue à user de la langue de bois et de la vieille rengaine… aussi je l’invite à s’inspirer de l’attitude positive manifestée par ses collègues de la CCPHVA, à positiver afin de lui aussi faire bouger les choses, d’embellir la situation…

Villerupt au sein de l’intercommunalité ,devrait aussi en être un des éléments moteurs pour son développement et
non le frein moteur ! cela aurait aussi des retombées favorables pour notre ville.

bien cordialement

 

Joseph SARNARI

Affaire Carow : suite

Suite à la réfection des bâtiments Molière en 1993-1994, la cour de cassation condamne M. JF CAROW à l’époque gérant de la société BTP Carow  à 30 mois de prison avec sursis et au remboursement de 423.253 € à la SEMIV.   M. CAROW est jugé solidaire de M. A. CASONI, à l’époque des faits maire et président de la SEMIV, et de M. REYMANN  représentant à l’époque l’OPHLM de Thionville.

Chacun d’eux, est redevable de la somme de 88.329 € à la SEMIV. Au total, une somme de 688.240 € due à la SEMIV par ces trois personnes reconnues coupables de détournement de fonds publics.

 Nous ne sommes pas dans une affaire privée, c’est  bien d’argent public dont il s’agit. La SEMIV est une société d’économie mixte qui gère un certain nombre d’appartements sociaux à Villerupt et dont la ville est l’actionnaire majoritaire et principal. Suite à la mise au grand jour des premières négociations qui avaient pour but  d’alléger  la somme due par M. CAROW,   le président  M. Casinelli Richard demande à son conseil d’administration de revenir sur cette décision.

 Satisfaction de bien courte durée puisqu’ une deuxième proposition, de réduire de 88 329 € à 15 OOO€ la dette de chacun des 3 protagonistes (Messieurs Casoni,  Reymann, Carow), sera mise au vote et acceptée à la majorité en Mars 2009. Une perte de 219 900€ pour les caisses de la SEMIV qui auraient pu être utilisés dans l’intérêt des locataires, la rénovation de leur logement et ainsi participer à l’amélioration de leur cadre de vie.    Quand on sait que le CA est composé pour moitié de conseillers et adjoints de la majorité, on peut sans difficulté pointer du doigt un problème de gouvernance. A la vue de la composition du CA, toute négociation concernant cette affaire s’apparente à  un arrangement entre amis au mépris d’une décision de justice rendue au nom du peuple français, et ce au  profit d’intérêts particuliers. Nous  ne pouvons ni accepter ni cautionner ces pratiques. D’autres, au sein du Conseil d’Administration partagent cette position. La justice doit s’appliquer à tous.  A quoi sert un jugement s’il n’est pas exécuté, quand ceux qui on le devoir de le faire cherche à en réduire la portée. Dans ce domaine, l’homme public et politique se doit d’être exemplaire. C’est simplement l’application de la décision de justice que nous demandons

MOSAIQUE N° 3 (avant première)

 DES DEBATS HORS SUJETS 

Depuis 15 mois que Monsieur le maire est installé à la tête de la municipalité, à chaque occasion, que ce soit lors d’un discours public, lors d’un conseil municipal ou sur un tract écrit, il se complait à déplacer les sujets locaux au niveau national. Il montre une habileté extrême à se retrancher sans cesse derrière l’Etat, Sarkozy, Edouard Jacque, « les Guillotin » … C’est toujours la faute aux autres et jamais la sienne, lui le conseiller général et l’élu local depuis plus de douze ans. Ce dérapage permanent trahit en vérité de plus en plus le manque d’idées fortes et novatrices…I l est grand temps que le premier magistrat de notre ville prenne enfin conscience que les habitants attendent autre chose de leur maire, qu’il ait plus une vision gestionnaire de la commune qu’une âme politicienne, qu’il soit rassembleur et non diviseur, qu’il apporte le changement tant attendu par tous.


IMPOTS LOCAUX ou l’enfer Fiscal:
Selon une étude de l’Association des petites villes de France (APVF) : «  les communes entre 3.000 et 20.000 habitants font preuve de modération en matière de fiscalité pour l’année 2009, 52% d’entre elles, n’ont pas augmenté les impôts, et dans 67% des cas les élus recourent à la fiscalité dans le souci d’investir dans des équipements utiles, participant à la relance de l’économie de leur ville. »  
Si on regarde au niveau de notre département, l’augmentation moyenne des Taux d’imposition 2009 est de + 2,8%. 
A nos portes Audun- Le-Tiche a augmenté de + 3% après 17 années  d’immobilisme fiscal, Yutz et Cosnes et Romain n’ont pas augmenté leurs impôts, Longwy  a augmenté de + 7% après   plusieurs années d’immobilisme fiscal .
A Villerupt: + 13,5% d’augmentation des taux en deux ans, et pour autant pas d’investissement favorable à la relance économique de notre ville ni de projet structurant en faveur du sport, de l’éducation, de la jeunesse. 
SUBVENTION A LA MGTL  . La commune de VILLERUPT verse annuellement une subvention de 42 500 euros à la mutuelle MGTL soit 50% des cotisations totales des agents communaux membres de cette mutuelle.Quelques exemples concrets autour de nous: La ville d’Audun Le Tiche (63 agents communaux) verse une subvention annuelle de  5 304€  à la MGTL.La ville de Longwy (230 agents communaux) verse une subvention annuelle de  15 000€.

La ville de Villerupt (131 agents communaux) verse une subvention de plus de  42 500 € à la MGTL.

Sans vouloir remettre en cause le bien fondé  de cette subvention qui participe à la protection sociale des agents , partant du principe que l’argent public se gère de façon à toujours placer l’intérêt général au dessus des intérêts particuliers et compte tenu du contexte budgétaire difficile, nous proposons de respecter le seuil des 25% comme le préconise la loi et ainsi rester dans la normalité des taux pratiqués dans la majorité des communes.

Le groupe des conseillers municipaux GUILLOTIN Véronique responsable du groupe, Edith ANCIAUX, GUILLOTIN Bruno, BARTOLACCI Antoine démissionnaire remplacé par Joseph SARNARI qui sera officiellement installé dans ses fonctions lors du conseil municipal du 30 juin 2009. 

123456

L'Atelier Radical |
Saisir le Présent, Construi... |
Parti Ouvrier Indépendant :... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | meimou
| Élite Algérienne Libre (E. ...
| va95